Rechercher sur le Site

26 avril : Quoi qu’il en coûte ?
Publié le 26 avril 2021 | SNUDI-FO 61

6,7 millions d’élèves, 350 000 enseignants, des dizaines de milliers d’AESH et des milliers d’ATSEM reprennent la classe lundi 26 avril, le ministre annonce seulement 400 000 tests salivaires pour la semaine à venir et, peut-être, des autotests pour le personnel...

Il y a trois semaines, avant la décision du président Macron de fermer les écoles et de fusionner les trois zones de vacances, les écoles se trouvaient dans une situation chaotique du fait du manque de postes et de personnel pour faire face à la situation, ainsi que de l’insuffisance des mesures de protection pour les personnels.

A la veille de la rentrée du 26 avril dans les écoles, les mesures annoncées par le ministre sont loin de régler tous les problèmes.

Plutôt que d’annoncer le recrutement d’enseignants pour remplacer les agents absents, le ministre indique que désormais, si un enseignant est absent et non remplacé, les élèves ne doivent pas être répartis dans les autres classes… Pour le SNUDI-FO, s’il est inadmissible que les collègues doivent accueillir les élèves des collègues absents faute de remplaçants, il est tout aussi inadmissible de renvoyer les élèves chez eux ! Le ministère doit recruter immédiatement en réabondant les listes complémentaires du concours 2020.

Les annonces sur la mise en place de capteurs de CO2 n’engagent pas le ministre puisque cela relève des collectivités territoriales… et l’Administration, aux plans local et académique, a déjà expliqué qu’elle n’a pas autorité pour imposer quoi que ce soit aux élus locaux.

Quant aux tests salivaires dont le gouvernement n’est toujours pas en mesure d’en fournir en nombre suffisant pas plus que les autotests (2 par semaine par enseignant, promet-il), il ne s’agit en aucune manière d’un dépistage massif et efficace, d’autant que, sans les personnels de santé nécessaires, qui va assurer les tests salivaires auprès des élèves ? !

Enfin, en dépit des mobilisations qui ont eu lieu dans de nombreux départements, le ministre maintient l’avalanche de fermetures de classes prévues pour la rentrée prochaine !

Le « Quoi qu’il en coûte », ce n’est pas pour l’Éducation Nationale !

Le SNUDI-FO rappelle que le ministre Blanquer a rendu au ministère des Finances 600 millions d’euros de son budget 2020. De son côté, le président Macron annonce le recrutement de 10 000 policiers… Les moyens existent mais le ministre persiste dans son refus de répondre aux revendications du personnel.

Pour le SNUDI-FO, le personnel et les élèves n’ont pas à subir encore une fois la mise en danger de leur santé, la pagaille et la dégradation des conditions de travail et des conditions d’apprentissage.

cale




Stage mouvement le 12 avril 2021

Le SNUDI-FO 61 organise un stage à propos du mouvement intra-départemental le lundi 12 avril à Alençon.
Ces stages sont ouverts à TOUS, syndiqués ou non, PE stagiaires ou titulaires.

La circulaire mouvement paraîtra fin mars-avril avec les règles établies par l’administration, appelées Lignes directrices de Gestion (LDG), issues de la loi DUSSOPT.
Pour rappel, la loi DUSSOPT, c’est la fin de la transparence, relation individuelle de l’agent avec l’administration, règne de la suspicion, augmentation des postes à profil au détriment du barème basé sur l’AGS, postes imposés d’office : pour le SNUDI-FO 61 c’est une régression des droits des personnels ! Le SNUDI-FO en demande l’abrogation !

VENEZ NOMBREUX POUR ETRE INFORMES ET ETRE ACCOMPAGNES

Les inscriptions se font par email (snudifo61@gmail.com) ou par un formulaire en ligne : ICI

Nous vous fournirons les documents à envoyer à votre supérieur (convocation nominative + la demande d’autorisation syndicale) 1 mois avant le stage (le 12 mars).

Demande d’autorisation d’absence

N’oubliez pas : Participer à un stage syndical est un droit. Utilisons-le ! (12 jours par an)

Bulletin d’adhésion 2021

Stage syndical "connaître ses droits pour mieux se défendre" le lundi 29 mars à Alençon : Ouvert à tous !

Le SNUDI FO 61 organise un stage syndical le lundi 29 mars à l’Union départementale FO, à Alençon (8 place Poulet Malassis), sur le thème suivant : « connaître ses droits pour mieux se défendre ».

Ce stage n’est pas un stage pédagogique mais syndical pour mieux connaître ses droits notamment. Il est ouvert à TOUS (adhérents ou non).

Les inscriptions se font par email (snudifo61@gmail.com) ou viale formulaire dédié en ligne.

Affiche connaître ses droits

A la suite de votre inscription, nous vous fournissons les documents nécessaires qu’il faudra envoyer à votre supérieur :
- convocation nominative,
- demande d’autorisation syndicale (à compléter).

Formulaire d’absence

Cette demande de congé de formation syndicale à votre supérieur hiérarchique est à envoyer au moins un mois avant la date du stage, soit avant le dimanche 28 février à minuit (par mail ou par courrier).

Connaître ses droits est un pré-requis indispensable pour mieux les exercer et apprendre à connaître les rouages administratifs, le déroulement d’une carrière ou encore son statut.

Vous avez droit à 12 jours de stages syndicaux par année scolaire.


SPIP 3.2.8 habillé par le Snudi Fo